Impossibilité d’Apple d’accéder aux données d’un iPhone sous iOS8 ou plus : Leurres et lueurs !

Suite à la demande d’un juge fédéral américain, l’entreprise californienne a indiqué qu’il lui était impossible d’accéder aux données d’un utilisateur sur un iPhone fonctionnant sous iOS 8 ou supérieur.

Dans un document publié récemment, l’entreprise de Cupertino a précisé que « dans la plupart des cas et dans le futur », il lui serait impossible d’assister le « gouvernement » dans la procédure de déblocage d’un iPhone protégé par un mot de passe.

Cette lettre vient en réponse à une demande du magistrat James Orenstein, lequel examinait une requête du Département de la Justice ordonnant à Apple d’aider les enquêteurs américains à accéder au contenu d’un iPhone saisi par la justice.

La lettre d’Apple est ainsi libellée :

« Dans la plupart des cas et dans le futur, les demandes des gouvernements seront impossibles à satisfaire. Pour les périphériques fonctionnant sous iOS 8 ou ultérieur, Apple n’a pas la possibilité technique de faire ce que le gouvernement demande – prendre possession d’un appareil protégé par mot de passe et extraire les données non chiffrées de ce périphérique pour le compte dudit gouvernement. Parmi les fonctions de sécurité d’iOS 8 en figure une qui interdit à quiconque ne disposant pas du mot de passe d’accéder aux données chiffrées sur le périphérique. Ceci comprend Apple ».

Apple précise disposer de la capacité technique d’extraire certaines données non chiffrées pour des appareils fonctionnant sous iOS 7 mais ne peut extraire les mails, les entrées de calendrier ou encore les données d’applications tierces.

Bras de fer entre les éditeurs et le gouvernement…

La précision d’Apple est d’autant plus importante qu’elle fait suite à un débat en cours aux Etats-Unis (et ailleurs) où des membres de la police et de la justice demandent que soient introduites des « backdoors » dans les périphériques en renforcement de la loi, une demande à laquelle les principaux acteurs de l’Internet et des technologies refusent de souscrire.

Dans un communiqué publié par des avocats de l’entreprise, il est précisé que forcer Apple à extraire des données, en l’absence d’une autorité légale pour le faire, pourrait menacer la confiance entre Apple et ses clients et ternir la réputation de la marque Apple.

De fait, le bras de fer engagé par Apple et d’autres contre la volonté d’obtenir toujours plus d’informations de la part des gouvernements ne peut que satisfaire des clients de plus en plus chatouilleux quant à l’usage qui peut être fait de leurs données.

En indiquant qu’il est impossible, y compris pour elle, de récupérer les données d’un iPhone, Apple montre qu’il prend cet aspect très au sérieux et ce ne peut être que bénéfique pour ses affaires.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s