Google Car sur les routes californiennes : Bilan satisfaisant après 2,7 millions de Km parcourus

Le directeur du programme Chris Urmson vient de dresser un bilan de 6 années d’expérimentation de la voiture sans conducteur et plus précisément des derniers mois lors desquels les véhicules ont roulé sur les routes californiennes. Au total, 11 accidents, « tous mineurs », dans lesquels la responsabilité de la Google Car n’est pas engagée.

Depuis les débuts du programme, les Google Cars ont parcouru près de 3 millions de Km dont plus de la moitié dans un mode totalement autonome.

Dès l’obtention de la licence pour rouler sur les routes californiennes, plus d’une vingtaine de ces véhicules parcourent au total plus de 15.000 km par semaine, soit le kilométrage annuel moyen d’un conducteur américain.

En ville, sur route et sur autoroute, les Google Cars sillonnent sans relâche le bitume des environs de San Francisco. Ces milliers de kilomètres ont permis à Chris Urmson, directeur du programme, de dresser un bilan plutôt complet.

Le premier enseignement est que les Google Cars n’ont eu à déplorer que 11 collisions, toutes mineures et qui n’ont occasionné que la casse d’un feu ou un enfoncement de pare-chocs. 7 de ces collisions sont le fait d’un autre conducteur qui a freiné trop tardivement et a donc embouti le véhicule le précédant à un feu rouge ou sur une autoroute.

Selon M. Urmson, 2 collisions ont eu lieu sur les côtés à cause d’un véhicule grillant un stop. Bref, à aucun moment, la responsabilité de la Google Car n’a été engagée.

Des incidents non répertoriés dans les statistiques officielles

Ce constat est d’autant plus significatif que ce type de collision ne figure pas dans les statistiques d’accidents puisqu’elles ne sont pas reportées à la police dans la quasi-totalité des cas.

Par ailleurs Chris Urmson mentionne que 21% des accidents et 50% des blessures sérieuses sur les routes américaines se produisent aux intersections et les blessures sont occasionnées aux piétons ou aux autres conducteurs et pas à celui qui a commis l’infraction.

« C’est pour cela que nous avons programmé nos véhicules pour qu’ils effectuent une pause brève après que le feu soit passé au vert avant de s’engager dans l’intersection », a-t-il indiqué.

(Burkina24)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s