Un trader gagne plus de deux millions de dollars grâce à un tweet

Un tweet évoquant l’intention d’Intel d’acquérir une autre entreprise, a permis à un trader de prendre tout le monde de vitesse et de gagner plus de deux millions de dollars.

Un tweet, une minute d’avance sur les autres et un pactole de 2,4 millions de dollars à la clef : sur la foi d’un gazouillis, un trader a acheté à bas prix des options sur des actions pour les revendre beaucoup plus cher une vingtaine de minutes plus tard. C’est la « success story » boursière du moment, que le site Fortune et d’autres médias relatent depuis mercredi 1er avril.

Le coup boursier s’est, en fait, déroulé mercredi 26 mars entre 15 h 32 et 15 h 34. La spécialiste des fusions et acquisitions du « Wall Street Journal », Dana Mattioli avait affirmé sur Twitter qu’Intel était entré en discussions avec le fabricant de composants électroniques Altera pour l’acquérir. Une minute plus tard, un trader a acheté, pour 110 000 dollars, des options sur un peu moins de 300 000 actions de cette société largement méconnue. La confirmation de l’information du « Wall Street Journal » est tombée moins d’une minute après, et la cotation de l’action Altera a alors été suspendue.

Soupçon de délit d’initié

Le trader anonyme a dû attendre une vingtaine de minutes pour que les titres de la société puissent de nouveau être échangés. Le cours en bourse d’Altera s’est ensuite envolé de 28 % et les options qu’il avait payées 0,36 dollars l’unité se sont arrachées à plus de 8 dollars.

Un tel coup a d’abord fait penser à un délit d’initié flagrant. « Y’en a qui vont avoir la SEC [Security and Exchange Commission, le gendarme américain de la Bourse, NDLR] aux fesses », pouvait-on lire dès mercredi 26 mars sur Reddit, le célèbre site communautaire américain. Il n’y avait, en effet, aucune raison apparente de miser autant sur une société qui ne faisait que rarement parler d’elle.

Mais la découverte par Fortune, mercredi 1er avril, du tweet de la journaliste du « Wall Street Journal » a fait émerger une nouvelle théorie, même si celle du délit d’initié potentiel n’est pas entièrement écartée. Un algorithme informatique aurait été à l’œuvre, avance le site du magazine.

« C’est forcément un ordinateur »

La possibilité qu’un trader humain puisse réagir en moins d’une minute à un tweet isolé semble peu probable. « Il faut au moins 20 secondes pour lire et digérer l’information, ouvrir la console [de trading], y afficher le nom de la société et choisir le type de transaction, ce qui laisse 40 secondes au maximum pour décider du nombre d’options d’achat à acquérir. Et sans hésiter, c’est vraiment court”, explique un autre membre de Reddit, dans un sous-rubrique consacrée à la Bourse.

« C’est forcément un ordinateur qui a placé l’ordre en se basant sur un algorithme configuré pour suivre sur Twitter les bons comptes financiers et y déceler des mots clefs importants comme ‘entrer en négociations' », assure Fortune.

Ce serait, en tout cas, le premier cas connu d’algorithme qui réagit à un seul tweet. Le célèbre réseau de microblogging intéresse depuis longtemps les investisseurs. Un fonds britannique, Darwent Capital Hedge Fund, avait même vu le jour en 2010 pour miser en fonction des tendances sur Twitter. Il a mis la clef sous la porte un an plus tard, prouvant que les gazouillis ne suffisaient pas encore pour établir une stratégie d’investissement. L’exemple d’Altera prouve que pour un coup boursier ponctuel, c’est, en tout cas, une source d’information devenue pertinente.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s