5G : un nouveau record à 1 Tbit/s !

Ce n’est qu’une expérimentation, réalisée dans des conditions optimales et sur une courte distance, mais le record est bien validé : 1 Tbit/s, soit 125 Go/s ! 

Les records tombent les uns après les autres : en Europe le finlandais Ukko Networks atteignait récemment les 507 Mbit/s, soit plus de 63 Mo/s en téléchargement sur un réseau LTE-A. Une vitesse bien dérisoire par rapport à la dernière expérimentation réalisée à l’Université de Surrey en Grande-Bretagne.

En effet, selon le directeur de recherche Rahim Tafazolli (photo ci-contre) qui travaille au sein du 5G Innovation Center (5GIC), une expérience a permis d’atteindre des débits totalement fous, de l’ordre de 1 Tbit/s. Cela représente concrètement un débit de 125 Go/s, l’équivalent d’environ 27 films chaque seconde ! Ce record est donc loin devant celui de Samsung qui avait atteint les 7,5 Gbit/s.

Latence de bout-en-bout sous la milliseconde

Attention toutefois : le record a été établi lors d’une expérimentation dans des conditions de laboratoire et sur une courte distance de 100 mètres, avec des très hautes fréquences au-delà des 6 GHz. « Un des aspects importants de la 5G est de savoir comment elle supportera les applicatifs dans le futur.

Nous ne savons pas quel type d’applications seront utilisées en 2020, en 2030 voire en 2040, mais nous savons qu’elles seront très sensibles à la latence », souligne Rahim Tafazolli. «Nous devons faire chuter la latence en dessous de la milliseconde de bout-en-bout de la chaîne technologique pour permettre à ces nouvelles technologies et applications de fonctionner ».

Stockage ? Fibre optique ?

Pour une utilisation grand public il faudra attendre vraisemblablement l’horizon 2020. Même à cette date, l’ordre du Tbit/s ne sera pas atteint pour une utilisation quotidienne. De plus, le reste de l’écosystème doit se mettre en place et notamment le stockage : SanDisk doit d’ailleurs annoncer «une grosse surprise » la semaine prochaine pour le MWC de Barcelone.

De plus, ces promesses changent énormément de choses. Le plan France THD mise sur une couverture en fibre optique totale de la France d’ici à 2022. Mais est-ce que cela sera bien nécessaire si nous disposons de débits mobiles aussi véloces ? La question doit être posée et sérieusement étudiée. Nous regrettons d’ailleurs qu’elle ait à peine été soulevée dans le récent rapport Champsaur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s