Données sur smartphones : Entre la surveillance de masse et la cybercriminalité

La question de la sécurité des données sur les téléphones intelligents vient d’ « être remise sur le tapis » par l’amiral Mike Rogers, le patron américain de la National Security Agency (NSA). Ce dernier ne souhaiterait pas voir les géants du high Tech, notamment Google et Apple, renforcer la sécurité des données sur smartphones, jugeant que « c’est une question de sécurité nationale ».

L’amiral Mike Rogers, l’homme fort de la NSA, a soutenu ce discours lors d’un colloque à Washington, où de nombreux experts en cyber sécurité étaient réunis, rapportent plusieurs médias internationaux.

Selon lui, crypter les données des smartphones (car il s’agit plus de smartphones que de simples téléphones) relève de la sécurité nationale. En empêchant les autorités compétentes (NSA, FBI, CIA) d’accéder à ces données, il déclare que l’on prend le risque de mettre à disposition des criminels et terroristes, de véritables outils de communication indétectables.

« Ne peut-on pas trouver un cadre légal qui nous permet, dans une procédure établie » de répondre au risque que tel ou tel téléphone crypté « soit utilisé à des fins criminelles ou d’espionnage » ? S’est d’ailleurs interrogé Mike Rogers. Au fait, la plupart des entreprises High Tech se tournent de plus en plus vers des systèmes inviolables. Apple et Google ont déjà fait la preuve nécessaire sur leurs systèmes respectifs.

Ils sont complètement inviolables et aucune porte ne sera ouverte. En rappel, il y a quelques temps, le directeur du Federal Bureau of Investigation (FBI), James Comey, tirait également la sonnette d’alarme. Pour lui, commercialiser des téléphones portables inviolables, dont l’accès ne serait autorisé que par et pour l’utilisateur, serait extrêmement dangereux pour la protection des citoyens.

En attendant de trouver une réponse conséquente, les utilisateurs sont de leur côté plus méfiants et sont de plus en plus soucieux de la sécurité de leurs données.

La NSA, (l’agence nationale de la sécurité) est un organisme gouvernemental du département de la défense des Etats-Unis, responsable du renseignement d’origine électromagnétique et de la sécurité des systèmes d’information et de traitement de données du gouvernement américain. Le FBI, quant à lui, est aux Etats-Unis, le principal service fédéral de police judiciaire et un service de renseignement intérieur.

Noufou KINDO

Burkina24

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s