Enquête : Pourquoi les 3 opérateurs de téléphonie mobile au Burkina courent un grand risque ?

Il existe trois opérateurs de téléphonie mobile au Burkina : Telecel, Airtel et Telmob. Mais, la plupart des Burkinabè ne sont pas très satisfaits des services offerts par ces opérateurs. En témoigne notre enquête effectuée dans la capitale, Ouagadougou, où bon nombre de consommateurs expriment leurs insatisfactions.

Les opérateurs de téléphonie mobile sont-ils irrités suite aux sanctions de 2012 et du 11 avril 2014 infligées par l’ARCEP et l’Etat burkinabè ? Personne ne saurait l’attester pour le moment.

En tout cas, les consommateurs enquêtés sont unanimes à critiquer la qualité des services offerts par les opérateurs de téléphonie. Même si certains en font l’apologie, d’autres par contre ne mâchent pas leurs mots(voir premier graphique).

Sans même comparer les avantages proposés par ces derniers à ceux des pays de la Sous-région notamment la Côte d’Ivoire où les appels intra réseaux (entre des abonnés d’un même réseau) sont presque gratuits, les témoignages vont bon train.

Aperçu de Tablettes, outils généralement utilisés par les populations pour naviguer sur Internet.

Boureima Barry, directeur administratif dans une entreprise de la place, pour sa part affirme  qu’ « un quatrième réseau de téléphonie mobile ou même plus pourrait arranger les populations car la concurrence à ce niveau n’est pas assez rude au Burkina ».

Vu entre autres les nombreuses interférences lors des appels, les SMS qui n’arrivent jamais à destination et l’épuisement rapide sans explication valable des Mégabits lors des connections 3G et 3G+, le gouvernement burkinabè s’est vu contraint d’appeler l’ARCEP à être plus rigoureuse envers les opérateurs de téléphonie mobile. Est-ce qu’une autre sanction serait en train de planer sur ces opérateurs ?

Bonus de recharge. Est-ce la raison pour laquelle les bonus sur recharge ont disparu de la circulation téléphonique ? Francis Bazié, étudiant à l’Université de Ouagadougou, « ne se rappelle même plus de la dernière période où il y a eu des bonus sur les cartes de recharges, hors mis les bonus personnalisés et les systèmes de recharges 125, 525 et 1.025 FCFA proposés par Telecel et Telmob ».

Situation qui n’empêche pas Mariam Ouédraogo, comptable, de déplorer « qu’il n’y ait même pas eu de bonus à proprement parler sur les recharges, ni en souscrivant à des Mégas de connexions pendant les fêtes de fin d’année ».

Malgré tout, les populations rechargent abondamment,  surtout pendant les fêtes de fin d’année, soit pour communiquer ou naviguer sur Internet (voir deuxième graphique). Ils le font malgré eux, en espérant un soulagement prochain.


Caractéristiques socio-démographiques des individus enquêtés : Données de l’enquête effectuée à Ouagadougou

Premier graphique :

Capture1

Interprétation : La majorité des personnes susceptibles de recharger le plus, c’est-à-dire les cadres d’entreprises, sont insatisfaits des services offerts par les opérateurs. En fait, sur 10 cadres enquêtés, 5 sont insatisfaits, 2 satisfaits, 1 moyennement satisfait et 2 très satisfaits.

Deuxième graphique :

Capture2

Interprétation : Sur 100 individus interrogés, 40% rechargent 2 fois par semaine s’il n’y a pas de bonus de recharges, 15% une fois par semaine, 20% majoritairement des cadres rechargent 2 fois par jour, 15% rechargent chaque jour et 10% le font de façon irrégulière.

Noufou KINDO

Burkina24

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s