AFFAIRE MOUMOUNI DIEGUIMDÉ : LA BALLE DANS LE CAMP DES AUTORITÉS AMÉRICAINES

Lors de la rencontre initiée par le Président du Faso, Michel Kafando, avec les organisations de la société civile et les dirigeants et militants de partis politiques, « l’affaire Moumouni Dieguimdé » et le poste de Juge Constitutionnel étaient également au centre des débats.

Affaire Dieguimdé. Interpellé sur la question, le Chef de l’Etat a reconnu qu’ « il y a des nominations qui n’ont pas plu ». Mais que « le gouvernement reste ouvert à la critique mais dans l’ordre et dans la tolérance ».

Qu’il ne faudrait pas donc laisser place à des contestations qui ne sont pas dans le sens de la paix et de la tranquillité du pays.

La balle dans le camp des autorités américaines. Pour Ablassé Ouédraogo, président du parti « Le Faso Autrement », « suite à tous les papiers qui ont été écrits sur le ministre des infrastructures, du désenclavement et des transports, Moumouni Dieguimdé, il a été demandé aux autorités américaines de donner des clarifications ».

Et que c’est ce que le gouvernement burkinabè attend. A l’écouter, le Président a indiqué que s’il s’avère que ce qu’on reproche au ministre est confirmé, ce dernier prendra les conséquences.

Non à la gouvernance par la rue. Cependant, pour Ablassé Ouédraogo, « on ne peut pas accepter que la gouvernance de ce pays se fasse dans la pagaille, dans l’anarchie et dans l’intolérance. Il n’est pas acceptable que le Burkina soit gouverné par la rue. Chacun a sa part de responsabilité et le gouvernement a raison de vouloir vérifier avant de décider ».

Satisfaction. Souleymane Ouédraogo, Basic Soul du Balai citoyen s’est dit en partie satisfait de ce premier contact avec le Président du Faso, même si pour lui « certaines questions n’ont pas fait objet de satisfaction pour le moment ».

Attention aux nominations. En outre, le poste du juge constitutionnel, Salifou Nébié assassiné, étant toujours vacant, il faut donc trouver un remplaçant.

A ce sujet, le gouvernement s’est dit en train d’étudier la question et que dans les rencontres prochaines, il dira où est-ce qu’il en est.

Que toutefois, il ne faudrait pas nommer des gens qui seront par la suite contestés. Le gouvernement compte, en effet, mener des enquêtes approfondies afin de trouver un remplaçant au Juge Nébié.

Noufou KINDO

Burkina24

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s