MAROC : UN COMPTE TWITTER SÈME LE TROUBLE EN PUBLIANT DES DOCUMENTS SECRETS

Un compte Twitter publie, depuis le début du mois d’octobre 2014, des documents de la diplomatie marocaine et de responsables du royaume, présentés comme secrets. Cependant, l’authenticité de certains d’entre eux pose question pas surtout dans le fond, selon France24, car les services secrets marocains continuent de rester silencieux sur le sujet.

« Wikileaks » est en fait une association à but non lucratif dont le site web, le blog ou le réseau social, lanceur d’alerte, publie des documents ainsi que des analyses politiques et sociales. Sa raison d’être est surtout de donner une audience aux fuites d’informations, tout en protégeant ses sources.

Depuis plusieurs mois, une version marocaine de Wikileaks sème le trouble en ligne : anonymement et quasi-quotidiennement, des documents classés secrets sont diffusés sur Internet.

Il s’agit entre autres d’ordres de virement et de correspondances confidentielles, internes au gouvernement, qui se veulent compromettants pour le royaume chérifien et sa diplomatie.

C’est début octobre que le compte « @chris_coleman24 » s’est en effet fait remarquer sur Twitter et sur plusieurs plateformes de stockage de documents, dont certains datant de plusieurs années, qui mettent en cause des membres de la famille royale, des ministres, dont celui des Affaires étrangères du Maroc, Salaheddine Mezouar (accusé de trafic d’influence), des diplomates, des sociétés privées, les services de renseignements marocains de la Direction générale des études et de la documentation (DGED), tout en accusant de corruption des journalistes locaux et étrangers.

Militantisme politique ou vengeance personnelle ?

L’on l’ignore pour le moment. Toujours est-il qu’un dossier intéresse fortement le fameux @chris_coleman24 selon France24, c’est celui du contentieux sur le Sahara occidental.

Le compte est abonné à de nombreux autres comptes Twitter se référant au Sahara occidental et traitant de ce dossier hautement stratégique pour le Royaume.

Ce déballage ciblé aurait poussé la ministre déléguée aux Affaires étrangères du Maroc, Mbarka Bouaida, d’ailleurs la seule jusqu’ici à avoir officiellement réagi, à accuser des « éléments pro Polisario » d’être derrière ce compte, avec la complicité de l’Algérie.

L’authenticité de certains documents pose toutefois question, tout comme le silence des responsables marocains sur cette affaire, qui porte, d’une certaine façon, atteinte à la crédibilité de la diplomatie marocaine.

Synthèse de Noufou KINDO
Burkina24
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s